LA CHRONO NUTRITION ET LE SPORT

Publié le par Chris

La chrono nutrition et le sport : un duo performant !

La chrono nutrition et le sport : un duo performant !

Rééduquer ses habitudes alimentaires en adoptant un protocole adapté, c'est très important pour perdre du poids, cela va sans dire ! Mais il est aussi utile en parallèle de faire du sport. Certaines personnes en font plus que d'autres et pratiquent une activité physique de manière intensive. La chrono nutrition est-elle adaptée dans ces circonstances ? Oui, bien sûr !

Il est courant de penser, et beaucoup d'entre nous en sont convaincus, qu’avant une activité sportive intense (compétitions, entrainement difficile etc...), il faut absorber plus de glucides, de féculents. C’est un peu une idée générale que nous allons défaire en mettant en avant la chrono nutrition.

Comme vous le savez désormais, par mes précédents articles, la chrono nutrition redonne une place de choix aux protéines et vous permet de manger en étant vraiment à l’écoute de votre corps : vous mangez tout ce que vous voulez, seulement quand vous en avez besoin.

La chrono nutrition n’est pas un régime à proprement parler. C’est plutôt une autre manière  de se nourrir : vous mangez certains aliments à certaines heures de la journée. En effet, notre corps sécrète des enzymes différentes à différents moments et un aliment qui ne sera pas consommé au bon moment pourra occasionner beaucoup de dégâts. Attention au stockage, à la rétention d'eau !

Je vous rappelle que concrètement vous devez manger gras le matin, dense le midi, sucré au goûter et léger le soir. (Voir mon article sur la répartition journalière des aliments)

Il faut dès le départ établir votre « morphotype » car les quantités diffèrent en fonction de votre type morphologique, et bien sûr de vos activités physiques. Mais attention dans le cas précis d’efforts physiques ! Ce ne sont jamais les sucres qui augmentent mais toujours les protéines !

Par exemple :

– La quantité de fromage le matin pourra varier entre 80 et 110 g et exceptionnellement consommer 60 g de pain au lieu de 50.

– La quantité de viande le midi pourra varier entre 180 g pour les jours de repos et 230 g pour les jours d’activité intense.

– le poisson reste à volonté, les légumes sont en quantité très limitée pour les femmes ayant de la cellulite ou faisant de la rétention d’eau.

 

 Par contre, si vous n’avez pas faim 5 h ou 6 h après votre repas précédent, vous devez diminuer votre quantité de protéines.

Le dîner, lui, est optionnel comme initialement prévu dans le protocole et se prend 2 h après le goûter.

Le petit déjeuner se prend dans l’heure qui suit le lever, jamais après.

N’augmentez jamais les quantités de votre goûter, sinon vous allez stocker et grossir ! C'est une règle d'or même pour les personnes non sportives ou le sont très peu. Bien respecter les quantités, c'est primordial pour la réussite optimale de la perte de poids.

Dans un premier temps, comme la chrono nutrition n’est pas un régime, il ne sera pas surprenant de ne pas perdre de poids, mais vous perdrez des cm. Votre silhouette se redessine, redevient harmonieuse et vous retrouvez votre énergie. Ne vous affolez pas, par la suite, les kilos disparaîtront également.

Est-ce qu’en mangeant autant de fromage on risque d’avoir du cholestérol ? Est-ce que cette façon de manger est à proscrire pour les personnes ayant du cholestérol ? Cette question est récurrente car on associe souvent fromage = cholestérol.

Non non non et encore non !

Manger des gras satures dans l’heure qui suit le réveil est la meilleure façon de lutter contre les hypercholestérolémies de toute nature… A condition de ne surtout pas y ajouter des antioxydants (les fruits) et/ou des sucres rapides (le miel, les confitures, les céréales…) Ils bloqueraient quasi totalement la métabolisation correcte des gras. Les corps gras saturés absorbés dans l’heure du lever vont empêcher l’organisme de secréter l’enzyme dont la mission est d’activer la fabrication de cholestérol quand les apports en graisse ne sont pas suffisants. Par contre, consommer du fromage le soir est un facteur de risque.

La question est enfin de savoir que manger le jour de vos compétitions ou d’intenses activités physiques !  Inutile de changer quoi que ce soit à votre alimentation le jour et la veille de vos compétitions ou d’intense activités physiques. Vous pouvez simplement :

1) augmenter vos doses de protéines

2) prendre une barre hyper protéinée juste avant le départ

3) prendre une barre hyper protéinée après chaque heure d’effort.

4) vous pouvez remplacer les barres hyper protéinées par des bananes.

Est-ce que ça marche vraiment pour les sportifs ? Oui. De nombreux sportifs en sont la preuve vivante. Comme Karine Herry qui est médecin, adepte de la chrono nutrition et qui a déjà remporté de nombreux trophées.

En conclusion, faites du sport, même si vous ne pratiquez pas la compétition et ne vous entraînez pas plusieurs fois par semaine, celui-ci est indispensable pour avoir une bonne hygiène de vie, se maintenir en forme, éviter les kilos superflus et se sentir bien dans sa tête et dans son corps !

A vos baskets !

A bientôt

Carpe Diem

 

 

 

Publié dans La Chrono nutrition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article