EN CHRONO NUTRITION, VOTRE GOUTER EST SUCRE ET VEGETAL.

Publié le par Christyn

Le chocolat une douceur autorisée !

Le chocolat une douceur autorisée !

Dans mes articles précédents, je vous ai longuement parlé du déroulement d'une journée de chrono nutrition, ses interdits, ses bienfaits et ses effets positifs sur notre organisme. 

Je voudrais, ici, mettre l'accent sur le goûter et apporter quelques précisions complémentaires sur son importance au quotidien et sur les indications à respecter pour une efficacité optimale.

C'est le repas le plus difficile à maîtriser si l'on est gourmande et tentée par le sucré en général. Les erreurs commises ne sont pas sans conséquences sur les résultats et la progression de la perte de poids. Attention aux dérapages et aux arrangements personnels. Notre gourmandise peut devenir notre ennemie.

Marmelade ou compote

Marmelade ou compote

​​​​​​Le rôle du goûter :

Apporter de l'énergie pour finir la journée en forme et couper la faim pour arriver sereine au dîner. La bonne combinaison : des gras anti-fringales et des fruits sucrés qui donnent du tonus.

Le Dr DELABOS décrit le goûter comme "la clé de voûte de votre journée". Il est indispensable si l'on veut manger léger le soir. Il doit être composé uniquement de végétal. On ne prend ni yaourt, ni biscuit, ni viennoiserie. "Ce repas est obligatoire, sauf cas exceptionnel de déjeuner plantureux, d'affaires ou de famille" insiste le Dr DELABOS.

Attendre 5 heures après le déjeuner 

Le goûter se prend au moins 5 heures après le déjeuner, mais pas forcément à heure fixe. On le consomme au moment où l'on en ressent le besoin, c'est à dire uniquement lorsque l'on a faim, pas avant ! Quitte à le subsister au dîner (dans ce cas, le prendre cependant au moins une heure avant le coucher). Le corps a en effet un pic d'insuline, à un certain moment de la journée, qu'il faudra calmer en mangeant du sucre et des gras végétaux.

Si votre estomac se manifeste plus tôt, c'est sans doute que vous n'avez pas mangé suffisamment de viande à midi. Augmenter-en la quantité de 20 à 40 g le lendemain. En revanche, si la faim intervient six heures ou plus après le déjeuner, divisez par deux les quantités du goûter.

Enfin, il n'y a pas de différence d'une personne à l'autre : tout le monde a droit à la même chose.

Les fruits (sauf banane réservée aux sportifs) au goûter uniquement

Les fruits (sauf banane réservée aux sportifs) au goûter uniquement

Le goûter type :

1- les gras végétaux :

30 g de chocolat noir ou 2 cuillères à soupe bien remplies d'olives ou 2 cuillères à soupe bien remplies de graines non salées (noix, noisettes, pistaches...) ou 1 petit avocat ou 1/2 gros avocat au sucre ou en vinaigrette ou 1 grosse cuillère à soupe de beurre de cacahuètes.

2- les fruits et dérivés sucrés :

4 cuillères à soupe bien remplies de fruits frais coupés en dés ( sauf banane) ou2 cuillères à soupe bien remplies de fruits secs (dattes, abricots...) ou 1 pomme cuite avec confiture, miel ou sucre ou 2 grands verres de jus de fruits naturels ou 3 cuillères à soupe bien remplies de compote ou 2 cuillères à soupe bien remplies de confiture ou de crème de marron ou 2 ou 3 boules des sorbet aux fruits.

3- 1 à 3 fois par semaine :

6 calissons d'Aix ou 3 marrons glacés ou 4 loukoums ou 2 cuillères à soupe bien remplies de pâte de fruits ou 2 cuillères à soupe bien remplies de dragées ou autre friandise. 

Les friandises aussi

Les friandises aussi

Suivez bien ces conseils et n'oubliez pas : le sucré c'est au goûter et seulement au goûter ! Seule exception, vos deux repas "joker".

A bientôt 

Carpe Diem

Publié dans La Chrono nutrition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article