POURQUOI LAVER SES VETEMENTS NEUFS AVANT DE LES PORTER EST IMPERATIF.

Publié le par Christyn

POURQUOI LAVER SES VETEMENTS NEUFS AVANT DE LES PORTER EST IMPERATIF.

 

 

Voilà un sujet qui fait débat ! Est-il absolument nécessaire de laver ses vêtements neufs avant de les porter ? Eh bien, oui !!

 

La plupart d’entre nous n’attendons pas de passer à la machine la ou les pièces neuves que nous venons d’acquérir, pressées que nous sommes de les étrenner. Nous avons pour habitude de mettre au moins une fois, les vêtements nouvellement achetés sans passer par la case nettoyage.

 

La hâte de les porter sans délai nous fait oublier les produits toxiques, les bactéries et autres substances néfastes dont ils sont imprégnés.

 

Pourtant, lors de notre shopping, nous sommes attentives à l’état de l’article que nous convoitons et vérifions méticuleusement qu’il ne soit pas abîmé, tâché de produits make-up d’une autre cliente ou présentant un défaut de fabrication.

Malgré cela, un article impeccable en rayon ou sur un cintre n’est pas un article propre pour autant.

 

 

1-/ Les vêtements neufs peuvent contenir des substances toxiques

 

Certains éléments chimiques sont réellement nocifs. Plomb, nickel ou encore colorants azoïques sont des substances particulièrement toxiques qui peuvent causer de graves maladies comme le saturnisme.

L’Union Européenne a interdit l’usage de ces dernières dans les vêtements, malheureusement cette interdiction n’est valable que pour l’UE mais n’est pas en vigueur dans le reste du monde.

 

Cette différenciation entre l’Europe et le reste du monde a été particulièrement mise en lumière lors de l’Euro 2012 lorsque le Bureau européen des associations de consommateurs (BEUC) s’est rendu compte que certains maillots fabriqués à l’étranger contenaient des niveaux alarmants de plomb et de nickel.

 

Tous les apprêts et les teintures utilisés sont des produits chimiques. Ce sont ces produits qui font qu’un vêtement neuf est qualifié d’agressif.

Cette « agressivité » est liée soit au produit lui-même, soit à la quantité de substance adjointe voire aux deux.

Certains apprêts sont plus toxiques que d’autres en fonction du type de molécule incluse, pour teindre, pour protéger le vêtement ou le rendre plus brillant par exemple.

 

Vous vous doutez bien qu’il est impossible de connaître les substances chimiques se trouvant dans les vêtements que nous achetons. Nous n’allons pas les faire analyser en laboratoire par précaution ou curiosité !!

La meilleure méthode à adopter est de passer simplement les articles à la machine. Un double lavage est préconisé pour faire disparaître ces matières toxiques qui sont employées dans la fabrication des vêtements.

Si vous craignez pour la couleur du vêtement, trempez-le dans un bain d’eau froide et ajoutez du vinaigre blanc avant de le mettre en machine. Technique courante pour tout vêtement susceptible de dégorger.

 

Malgré tout, si ce sont les colorants eux-mêmes qui sont toxiques, il n’y a aucune possibilité de les supprimer puisqu’ils ont été conçus pour rester ancrés dans le tissu.

 

2-/ Les vêtements neufs peuvent contenir des agents pathogènes

 

Comment des vêtements peuvent vous refiler méchants virus ou microbes antipathiques ?

Prenez l’exemple d’une cliente grippée essayant un sweat-shirt après s’être mouchée, ou avoir éternué dessus et qui décide finalement de ne pas le prendre.

Vous achetez cet article et le porter sans le laver préalablement ! Résultat : vous vous êtes involontairement enduite des germes de la maladie laissés généreusement par cette personne.

 

De plus, il ne faut pas perdre de vue que le sweat-shirt est passé de main en main et ce, depuis le premier  jour de sa fabrication jusqu’au moment où vous l’avez acheté.

Les emballages (carton ou sacs plastiques) sont parfois fabriqués et traités avec des composants toxiques, causes d’allergies et de réactions épidermiques.

 

Une seule solution, lavez après acquisition les vêtements neufs.

 

 

3-/ Les vêtements neufs peuvent transmettre des infections

 

Tout particulièrement les bas de maillots de bains et de sous-vêtements. Je vous épargnerai les détails !! Mais aucune certitude quant à savoir si la cliente avant vous a essayé ces articles au-dessus de sa propre petite culotte !

 

Ici aussi, les pièces ont été manipulées à plusieurs reprises et par de nombreuses personnes : clientes, caissières, manutentionnaires, couturières etc…

 

Sécrétions diverses et transpirations se sont déposées sur le tissu.

Pas de doute, lavez vos sous-vêtements avant de les mettre pour la première fois.

 

Aucune hésitation à avoir, une fois l’achat effectué, les étiquettes enlevées… direction le panier à linges. Prenez les mesures qui s'imposent !

 

Les vêtements bio ne font pas exception à la règle. Seules les fibres utilisées sont biologiques. Cela n’atteste pas que des produits traitants et non bio n’ont pas été utilisés lors du déroulement de la fabrication. Ces articles aussi doivent passer à la machine.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

Publié dans Trendy & Style

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article