LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

Publié le par Christyn

LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

 

Connaissez-vous le wax ? Ce tissu africain superbement coloré s’est fait connaître des défilés haute-couture il y a quelques saisons. D’une gaieté généreuse, il se décline aussi bien en décoration d’intérieur, vêtements, chaussures, objets…

Adopté par les peuples africains, plébiscité par les créateurs, il pare les looks de ses plus beaux motifs et coloris.

LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ
LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

Mais d’où vient le wax ?

 

Selon différents récits relatifs à l’histoire du wax, ce tissu serait originaire d’Indonésie.

A la fin du XIXème siècle, des colons hollandais installés en Indonésie découvrent la méthode d’impression des batiks javanais (île de Java).

Ils décident de reprendre ce procédé et impriment sur tissu des motifs parfois très colorés, toujours à l’aide de la cire : En anglais, le mot wax, signifie cire, mot qui désignera le futur tissu d’inspiration indonésienne.

 

La genèse du wax raconte que le concept du tissu wax aurait charmé les soldats ghanéens qui combattaient pour la force coloniale hollandaise, laquelle convoitait les îles de Java, Bornéo et Sumatra. Toutefois, cette idée aurait également séduit d’autres ghanéens en poste dans ces îles, comme travailleurs dans des commerces hollandais.

De retour au pays, les soldats et les travailleurs ghanéens emporteront avec eux cette étoffe aux couleurs vives. Force est de constater qu'ils étaient avant-gardistes et bien inspirés, puisque le wax est aujourd’hui devenu l’un des symboles de l’Afrique.

LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ
LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

Qu’est le wax ?

 

Le wax ou pagne wax est un tissu teinté utilisé en majeure partie par les habitants de l’Afrique et de toute sa communauté dans le monde. Il en est aujourd’hui le symbole, quel que soit le pays d’où l’on vient. Il est aussi bien porté au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Congo ou en Afrique du Sud.

Sa présence sur le continent africain est le résultat du contexte géopolitique et historique du XIXème siècle.

Cependant, bien que n’étant pas un tissu traditionnel africain, contrairement à ce que l’on peut penser, chaque ethnie d’Afrique possédant sa propre tenue traditionnelle autre que le wax, le wax a su se faire une place dans la garde-robe africaine.

En effet, tout d’abord utilisé sous forme de pagne par la femme africaine, ce tissu multicolore a su évoluer avec le temps pour se moderniser et aussi s’adapter à l’évolution de la mode africaine, mais aussi s’internationaliser pour répondre au cahier des charges de la mode occidentale.

LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ
LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

Comment est fabriqué le wax ?

 

Le premier fabricant de wax est bien évidemment… hollandais !

Helmond, ville hollandaise de 80 000 habitants ! Depuis bientôt cent soixante-dix ans, c’est là qu’est fabriqué le wax hollandais. La société Vlisco écoule chaque année 70 millions de mètres de cet emblématique et increvable imprimé africain aux couleurs vives, dont 90 % en Afrique.

L’entreprise possède quatre marques : Vlisco bien sûr, mais aussi Woodin, Uniwax et GTP fabriqués en Afrique. Les trois dernières, sont beaucoup moins chères.

 

Dans cette usine, le secret professionnel est de rigueur, le département des échantillons et le laboratoire de créations ne se visitent pas. Le wax hollandais coûte entre 60 et 120 euros le pagne (Un pagne correspond à trois pièces : bas, haut et coiffe). Cependant il est reconnu pour sa robustesse et est considéré comme un investissement.

 

Il peut y avoir jusqu’à 27 étapes de fabrication pour le « super-wax », le nec plus ultra chez Vlisco, depuis le blanchiment du tissu jusqu’aux teintes, en passant par la presse sous un gros cylindre en cuivre gravé selon les motifs désirés, et dont les sillons sont remplis de cire chaude.

 

La toile ainsi enduite passe d’abord dans des bains d’indigo. Les zones cirées restent blanches, et entre chaque couche, la cire est nettoyée mécaniquement. Les résidus qu’elle laisse donnent le

«craquelé» si typique du wax, ce phénomène rend le tissu "vivant" car chaque nouveau mètre de tissu est différent du précédent et du suivant.

 

Le wax doit être rigoureusement semblable des deux côtés. Pas d’envers ni d’endroit : les couleurs n’en sont que plus intenses, et les possibilités de coutures, multipliées.

LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ
LE WAX, CE TISSU AFRICAIN QUI FAIT LE BUZZ

Le wax, signe d’appartenance :

 

Le pagne fait beaucoup plus que (bien) vêtir : c’est un signe d’appartenance, un indicateur d’aisance sociale ou de défiance, un outil de communication.

Sur les marchés africains, il est baptisé en fonction de cet indicateur : « l’œil de ma rivale », « le collier de Thérèse », « le mari coupable », « si je sors, tu sors » pour ne citer que les indémodables.

 

Dès le début du XXe siècle, certains négociants faisaient déjà des commandes de dessins à partir de proverbes locaux.

Le pagne « ABC », toujours populaire aujourd’hui, a été créé pour des missionnaires catholiques qui, en 1905, avaient demandé un wax flanqué de l’alphabet pour l’enseigner.

Les pagnes sont également nommés d’après des personnalités ou des événements. Au moins cinq wax lancés en Afrique au moment de la visite officielle des Obama, en juin 2013, portent le nom du couple présidentiel américain. En tête, « Les chaussures de Michelle Obama » et « Le sac de Michelle Obama ».

 

Ces baptêmes, pragmatiques ou humoristiques, sont informels et peuvent varier d’un pays à l’autre. Plus le tissu a du succès, plus il a de noms ! C’est quelque chose de très fort. Les appellations ne manquent jamais de sel. Vlisco a lancé un tissu bleu foncé avec des pois blancs. Il cartonne depuis, sous le nom de «Paracétamol».

 

Simple pagne porté par les femmes africaines, le tissu wax est devenu en l'espace de quelques années une étoffe tendance des podiums de mode mais aussi un tissu que l'on peut accessoiriser selon nos envies.

 

Alors, adoptez le wax ! pour donner de la couleur à vos looks et du peps dans votre quotidien. C’est joli, glam, chic et super trendy !

 

A bientôt

 

Carpe Diem

 

 

Publié dans Trendy & Style

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article