NE JAMAIS SAUTER DES REPAS

Publié le par Christyn

NE JAMAIS SAUTER DES REPAS

 

Comme chaque début d’année, nous prenons de bonnes résolutions, entre autres pour améliorer notre qualité de vie. La perte de poids fait partie du top 5, avec l’arrêt de la cigarette et la reprise d’une activité physique.

 

Vous savez désormais que « le bien manger » est primordial non seulement pour être en bonne santé mais aussi pour perdre vos kilos superflus : les bons produits aux bons moments !

 

Certain(e)s rencontrent des troubles du comportement alimentaire qui ont des conséquences néfastes sur la silhouette. Sur ce sujet, j’ai rédigé dernièrement un premier article dans lequel Je vous parlais du syndrome du raton laveur qui consiste à s’adonner au grignotage tout le long de la journée.

 

Aujourd’hui, je voudrais mettre l’accent sur les personnes qui ont pour habitudes de sauter régulièrement des repas.

 

 

L’habitude de sauter des repas n’est pas liée à des problèmes psychologiques comme d’autres troubles du comportement alimentaire, mais à une organisation défaillante de vie qui a pour conséquence une mauvaise gestion de son alimentation.

Dans beaucoup de cas, il s’agit de simples erreurs dues à la méconnaissance de règles nutritionnelles à respecter.

 

On pense à tort que la suppression ou l’omission de repas n’a que peu ou pas d’impact. L’absence de ceux-ci provoque des manques ou des trous dans le métabolisme nutritionnel, le désorganisant à plus ou moins brève échéance suivant la fréquence des suppressions.

 

Cette négligence mène à de mauvaises habitudes entraînant obligatoirement des phénomènes de surcompensation, qui apparaissent dès que l’organisme va enfin pouvoir se nourrir, malheureusement à contretemps.

 

Ces habitudes néfastes seront d’autant plus difficiles à contrôler qu’elles entreront dans un mécanisme naturel de défense de notre organisme, obligeant celui-ci à stocker quotidiennement au risque de dénutrition.

Dans ce cas, il n’y aura pas de prise de poids spectaculaire comme on peut en constater après l’arrêt d’un régime. Cependant, la prise de poids se fera de manière insidieuse, gramme par gramme, invisible au jour le jour et même mois par mois. Mais elle conduira pourtant, au bout de plusieurs années, à réagir brutalement de peser 10 kg de plus sans jamais avoir pris conscience du danger.

 

Il est évident que seule est nuisible l’absence des repas indispensables à notre quotidien. L’erreur la plus fréquente est l’absence de petit déjeuner, quasi constante chez les personnes en surpoids qui pensent avec certitude que s’en abstenir leur permettra de ne pas prendre de poids supplémentaire.

 

Sauter le déjeuner n’est guère plus anodin ! La seule différence par rapport à la suppression du petit-déjeuner est que, dans ce cas, on courra après son appétit une demi-journée au lieu d’une journée entière.

 

La faim s’installera progressivement et se fera de plus en plus présente au fur et à mesure de la journée. La conséquence sera une tendance au grignotage en fin d’après-midi (souvent au retour du travail, voire sur son lieu de travail), au lieu de prendre un goûter normalement constitué, et la prise d’un dîner trop riche qui permettra d’abroger cette fringale qui nous tenaille.

Quelles solutions ?

On ne doit pas plus sauter le repas du midi que celui du matin… Si vous les oubliez ou si vous n’avez pas faim, c’est que vous avez mal géré votre repas du soir. Le cycle décrit ci-dessus se répétera indéfiniment.

 

Vous devez :

  • Soit limiter votre repas du soir pour avoir suffisamment fin le matin, puis déjeuner et goûter.

  • Soit vous forcer à manger correctement le matin, le midi et prendre un goûter pour ne plus avoir une faim pantagruélique le soir.

Cela demande du courage pour changer ses mauvaises habitudes et s’astreindre à s’en imposer de meilleures. Cependant la réussite est au bout et surtout, votre corps, machine bien précise, vous fera comprendre très rapidement qu’il se porte beaucoup mieux quand il est nourri en temps utile plutôt qu’à contretemps.

 

Vous aurez au bout de quelques jours une sensation très agréable de légèreté. Cela n’a rien de surprenant, ce changement bénéfique venant tout simplement du fait que vos organes vont ainsi se remettre à l’heure de votre chronobiologie intime. Vous n’aurez qu’une envie, continuer dans cette voie !

 

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es ».

 

Une alimentation équilibrée couplée avec une activité physique régulière, c'est la base d'une bonne santé et d'un corps en forme dans lequel on se sent bien.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article