LA CHRONO NUTRITION ET "CEUX QUI N'AIMENT RIEN"

Publié le par Christyn

LA CHRONO NUTRITION ET "CEUX QUI N'AIMENT RIEN"

 

 

La question du moment !... « Je suis difficile, je n’aime rien. Comment appréhender la chrono nutrition dans ce cas-là ? ».

 

La chrono nutrition a été conçue dans le but d’élaborer un programme d’une alimentation équilibrée, aussi variée que possible pour satisfaire tout le monde et ne pas risquer de lasser… Cependant, il existe tout de même parmi nous des personnes qui disent aux chrono-experts qu’elles rencontrent, ne rien aimer.

 

Trois causes expliquent ce problème :

 

1-/ Un traumatisme du goût, parfois d’origine alimentaire (trop chaud, trop amer, trop glacé, trop gras, trop acide) est souvent à l’origine de cette défiance vis-à-vis des nouvelles saveurs.

  

 

2-/ Plus difficile à gérer, un traumatisme d’ordre psychologique (certaines circonstances et certaines saveurs restant à tout jamais associées à un chagrin, une douleur, une peur, une contrainte ou une angoisse) constitue un écueil à la curiosité gustative.

 

Il s’agit de stimuli comparables à l’odeur d’une fumée évoquant irrésistiblement le feu chez certain(e)s, ou au bruit de l’orage faisant craindre la foudre pour d’autres. Ces stimuli provoqueront un réflexe de défense, l’organisme détectant un danger. Dans le cas de la nourriture, il s’agit d’un dégoût qui déclenche une réaction de rejet.

 

 

3-/ Il peut s’agir, à l’inverse, d’une trop grande permissivité. C’est le cas d’enfants trop gâtés par la faiblesse des parents ou par leur volonté de leur épargner les tortures alimentaires qu’ils ont eux-mêmes subies dans leur enfance. L’enfer étant pavé de bonnes intentions, on aboutit malheureusement au même résultat de pauvreté de la palette alimentaire.

 

Certains obèses finissent par manger d’une manière très monotone, mais ce n’est, en fait, que pour tenter d’endiguer l’inexorable montée de leur appétit.

 

 

Les solutions pour ceux qui n’aiment rien :

 

  • La seule manière de se tirer d’affaire est d’arriver très progressivement à élargir l’éventail des aliments consommés (sans rien chercher d’autre) afin de découvrir d’autres saveurs, d’autres goûts.

        Il faut souvent beaucoup de diplomatie au chrono-expert pour que ces patients-ci consentent à laisser surprendre leurs papilles gustatives. Celui-ci obtient ainsi, au bout d’un certain temps, parfois plusieurs mois, le retour à une nutrition normale, et ce n’est qu’à partir de là qu’il est possible d’aider les personnes consultantes à reconstruire leur silhouette. Travail de fourmi, qui ne portera ses fruits qu’au prix d’une infinie patience.

 

  • Les circonstances modifient parfois dans le bon sens cette fixité alimentaire : vie en collectivité, vie en couple, changement du style de vie…

        Mais il plane en permanence au-dessus de la tête de ces personnes -là une épée de Damoclès, un gros problème affectif, social ou familial pouvant déclencher, à l’âge adulte, une réapparition de ce trouble du comportement.

 

  • Avec le vieillissement, il apparaît très fréquemment une nutrition stéréotypée rejoignant celle de l’enfance.

        Il est évident que si de mauvaises habitudes ont été prises au cours de celle-ci, nous les verrons réapparaître, et elles seront d’autant plus graves qu’elles se produiront sur un terrain fragilisé aussi bien intellectuellement que physiquement.

 

 

                Voilà pourquoi, plus tôt on apprendra aux petits enfants à manger une nourriture le plus variée possible, mieux on les protégera de ce danger quand ils deviendront à leur tour parents, puis grands-parents.

 

 

                Vous l’avez donc bien compris : Mangez varié !! Pour une belle silhouette, joliment harmonieuse, être en bonne santé et être en excellente forme le plus longtemps possible.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

Publié dans La Chrono nutrition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article