CONSEILS EN CHRONONUTRITON POUR PERDRE SA CULOTTE DE CHEVAL

Publié le par Christyn

 

Vous êtes minces du haut du corps et vos kilos superflus ont plutôt tendance à se fixer sur les hanches et/ou sur les fesses, avec parfois, la fameuse culotte de cheval que vous rêveriez de voir disparaître.

 

Comprenons le phénomène de la culotte de cheval.

 

La culotte de cheval est en fait un amas graisseux sous-cutané qui se localise généralement sur la zone des hanches. Elle apparaît lorsque le corps stocke de manière excessive des cellules graisseuses. Ces cellules graisseuses forment la cellulite adipeuse. Cette dernière désigne une accumulation de cellules dans le tissu graisseux situé au niveau de l’hypoderme (l’une des trois couches de la peau avec l’épiderme et le derme).

 

On reconnaît la cellulite adipeuse a son aspect bosselé et irrégulier, on la nomme communément peau d’orange. Elle apparaît très nettement lorsque l’on pince la peau. Contrairement à la cellulite fibreuse, elle n’est pas douloureuse.

CONSEILS EN CHRONONUTRITON POUR PERDRE SA CULOTTE DE CHEVAL

Pourtant, les cellules graisseuses sont indispensables à la santé du corps humain car elles constituent une réserve d’énergie importante qui sera utilisée par l’organisme en cas de nécessité.

Cependant, lorsque le corps reçoit plus d’apports caloriques qu’il n’en dépense, en pratiquant une activité physique régulière par exemple, il transforme cette surabondance d’énergie en réserve de graisse inutile.

Le phénomène de la culotte de cheval, et donc de la cellulite adipeuse, s’explique très simplement : il s’agit d’un déséquilibre entre la quantité de graisse absorbée par l’organisme et la quantité de graisse brûlée.

Cette réserve de graisse va principalement se localiser au niveau des hanches et ce, pour différentes raisons.

 

La première des raisons, et la principale, est d’ordre physiologique.

Le corps féminin stocke en effet naturellement de la graisse à cet endroit très délimité en prévision d’une éventuelle grossesse, suivie d’une possible période d’allaitement. Bien évidemment, ces événements particuliers exigent d’importants besoins énergétiques. Notre organisme se prépare donc à répondre à ce bouleversement de manière naturelle et innée. Aussi en cas de carence, il pourra puiser dans cette réserve de graisse pour assurer le bon développement du fœtus et la santé de la future maman.

 

La seconde des raisons est d’ordre morphologique.

La morphologie de chaque femme joue également un rôle majeur dans l’apparition de la culotte de cheval. Certaines ont en effet tendance à prendre plus rapidement et/ou exclusivement du poids dans cette zone très localisée. Cela est d’autant plus vrai si les hanches sont, à la base, particulièrement charnues.

CONSEILS EN CHRONONUTRITON POUR PERDRE SA CULOTTE DE CHEVAL

La troisième des raisons est d’ordre périodique.

En effet, différentes périodes dans la vie d’une femme peuvent venir accentuer la culotte de cheval, comme la puberté, la grossesse et la ménopause par exemple. La raison ? un bouleversement hormonal qui participe à un stockage de graisse plus important, d’où une possible prise de poids, notamment localisé au niveau des hanches.

 

Enfin, la culotte de cheval est en grande partie héréditaire.

Malheureusement, faire attention à sa ligne et adopter une hygiène de vie très stricte grâce à une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, n’évitent donc pas nécessairement ce développement excessif des cellules adipeuses localisées au niveau des hanches.

 

Certains facteurs peuvent constituer un risque supplémentaire :

 

  • Une alimentation peu équilibrée, trop riche en sucre et en gras.
  • Une vie sédentaire. Pour favoriser un déstockage des graisses, les sports d’endurance sont idéaux (natation, vélo, running ou encore marche rapide).
  • Une accumulation de régimes successifs non adaptés.
  • Une consommation excessive de tabac et d’alcool.

Cependant, on peut remédier à ce problème si celui-ci est lié à une alimentation déséquilibrée ou atténué son aspect de manière significative s’il est d’origine morphologique.

 

Comme nous l’avons vu plus haut, la culotte de cheval peut être d’ordre génétique mais selon le Dr DELABOS, rien n’est immuable.

Il explique que cette culotte de cheval est liée à de carences alimentaires ou aggravée par ces mêmes carences. Et notamment une carence en viande qui entraîne une perte de muscle. Pourtant, la viande ne fait pas grossir, elle donne du poids mais pas de volume (pourquoi ? parce que nous prenons du muscle mais perdons en graisse).

 

Selon le Dr DELABOS « La culotte de cheval peut aussi résulter d’une consommation trop importante de légumes, d’aliments allégés, en pensant qu’ils vont aider à maigrir ».

« En fait, les légumes chargent le corps en sels minéraux et en eau qui sont de redoutables vecteurs de cellulite » précise le nutritionniste.

En effet, les filles, comme je vous l’ai déjà expliqué, les légumes contiennent naturellement des sels minéraux. Pour les cuisiner, on ajoute du sel de cuisson aux sels minéraux déjà contenus dans les légumes. Or le sel retient l’eau dans les cellules graisseuses, c'est ce qu'on appelle faire de la rétention d'eau !

 

niveaux de rétention d'eau

niveaux de rétention d'eau

Le Dr DELABOS poursuit « quant aux cinq fruits et légumes par jour, il faut plus s’axer sur 5 éléments végétaux au sens large, comme des céréales le matin (en lieu et place du pain), des féculents le midi, les gras végétaux (noisettes, noix, olives…) et des fruits au goûter et des légumes le soir ».

 

Ces erreurs alimentaires peuvent avoir des répercussions sur la santé en général et la culotte de cheval en particulier.

« Les femmes ayant de la culotte de cheval peuvent souffrir de rétention d’eau, de diminution de leur tonus physique et intellectuel et d’un taux de cholestérol mal maîtrisé ».

 

Voici 5 conseils à appliquer pour éviter la culotte de cheval ou la diminuer significativement.

 

1er CONSEIL : NE SAUTEZ PAS LE PETIT DEJEUNER

Les filles, pensez à consommer assez de gras le matin, notamment en mangeant la portion conseillée de fromage et éventuellement d’huile d’olive qui apportent des gras saturés (oméga 9 – 6 et 3).

 

2ème CONSEIL : INVITEZ LA VIANDE A VOTRE DEJEUNER

Cette dernière vous aidera à affiner vos hanches. Elle affermira également le haut des cuisses et atténuera largement votre culotte de cheval.

 

3ème CONSEIL : DIMINUEZ VOTRE CONSOMMATION DE VEGETAUX

Mangez moins de légumes vous aidera à retrouver l’envie de boire de l’eau. Ce qui est important pour éliminer les toxines, les graisses et lutter contre la constipation.

 

4ème CONSEIL : GOUTEZ SUCRé

Vous avez faim dans l’après-midi ce qui correspond à une sécrétion d’insuline. Absorbez des sucres rapides comme par exemple le miel, la confiture, un sorbet, et des végétaux riches en acides gras polyinsaturés comme des noisettes, des olives ou du chocolat selon les goûts.

 

5ème CONSEIL : BOUGEZ

Pratiquez une activité physique régulière. Les sports d’endurance sont les plus adaptés pour éliminer la culotte de cheval.

 

 

Bougez et choisissez les bons nutriments, c’est le bon cocktail pour mincir du bas du corps et perdre votre culotte de cheval.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article