MOINS DE SUCRE POUR UNE BELLE PEAU

Publié le par Christyn

MOINS DE SUCRE POUR UNE BELLE PEAU

On sait depuis longtemps qu’abuser du sucre est mauvais pour notre santé mais aussi pour notre tour de taille. De nombreux articles et reportages ont tiré la sonnette d’alarme sur le sujet depuis plusieurs années maintenant.

 

Ce que l’on sait moins est que la consommation de sucre a un impact préjudiciable sur la qualité de la peau. Sournois par son réconfort et sa douceur, cet ennemi redoutable agit dans l’ombre pour mieux nous marquer de son empreinte. Une explication s’impose !

 

En réduisant de manière conséquente, l’apport de sucre au quotidien, on remarque, après quelques semaines, que la qualité de la peau a changé radicalement. Moins de tiraillements pendant les périodes froides, venteuses ou très sèches, réduction de la rigidité et de la tension, amoindrissement de la sécheresse cutanée générale. Plus de souplesse et d’hydratation. Une sensation de légèreté et de rajeunissement s’installe. La peau est repulpée.

MOINS DE SUCRE POUR UNE BELLE PEAU

Comment l’excès de sucre nuit à notre organisme ?

 

Il s’agit en fait d’une réaction physiologique appelée phénomène de glycation qui est tout simplement un réflexe naturel provoqué par l’absorption de sucre. Pour appréhender ce phénomène très particulier, il faut comprendre notre fonctionnement cellulaire. Les principaux constituants de nos cellules sont les fibres de collagène et d’élastine. Elles sont fréquemment associées à nos cosmétiques ! Ces fibres sont composées elles-mêmes d’acides aminés, protéines dites de structure. Si le sucre est excédentaire dans le sang, il s’agglutinera sur les protéines qui vont par réaction se regrouper et enfin durcirent. On dit alors qu’il s’agit d’une caramélisation des protéines de l’organisme, qui engendre la formation de Produits Terminaux de Glycation (PTG), reconnus sous leur appellation anglophone « Advanced Glycation End-Products » ou AGE.

 

Non seulement la glycation joue un rôle néfaste sur la qualité de la peau mais gâte le teint. En effet, elle altère la pigmentation lui conférant un aspect terne et jaunâtre. De plus, elle provoque une auto production de radicaux libres, molécules chimiques fabriquées par l’organisme, ayant pour conséquence d’accélérer les effets du vieillissement cutané et de créer de l’inflammation.

MOINS DE SUCRE POUR UNE BELLE PEAU

Notre corps éliminant avec plus de difficulté ces protéines « glyquées », elles s’accumulent dans les cellules, déréglant leur fonctionnement et celui des tissus. La peau est polluée et ternie. Elle perd en élasticité et souplesse. L’inflammation, évoquée ci-dessus, produit des enzymes qui font chuter le collagène et l’élastine. Les rides apparaissent, s’intensifient, se creusent et on constate un relâchement de l’ovale du visage.

 

En plus d’aggraver les effets du vieillissement, la glycation joue un rôle important sur l’accroissement des problèmes de peau telles que l’acné ou la rosacée. En outre, plus on mange de sucre, plus on est à même de développer une résistance à l’insuline, qui peut se manifester par une poussée de pilosité (hirsutisme) et de taches sombres sur le cou et les plis du corps.

MOINS DE SUCRE POUR UNE BELLE PEAU

Comment éviter ce problème ?

 

Quand on parle de sucre, on parle de glucides. Ils représentent toutes les formes de sucre. Les légumes, les fruits, mais aussi, le chocolat, les sodas … contiennent des glucides mais ne sont pas assimilés de la même façon par notre métabolisme.

 

Un fruit renfermera du fructose, des vitamines, des fibres et des minéraux qui occasionneront un apport nutritionnel incontestable à notre organisme. Alors qu’un morceau de sucre blanc contenant uniquement de la saccharose n’a aucune vertu pour notre santé. C’est un aliment « vide ».

 

Tous les sucres se transforment en glucose dans le corps : le saccharose donne le goût sucré, le fructose issu des fruits, le lactose du lait et tous les autres sucres sans exception ! Tous sont emmagasinés et utilisés par les organes et les muscles. Par contre, en cas de non utilisation, ils sont systématiquement stockés dans nos réserves graisseuses.

 

Attention ! Les édulcorants sont nos faux amis ! Ils font aussi monter le taux de glucose dans le sang. Ces "faux" sucres sont pourtant reconnus par le corps comme étant du vrai sucre. On se méfie donc des boissons ayant l’appellation « sans sucres ».

 

En résumé, ce qui est fondamental est de choisir les bonnes sources alimentaires. On retrouve les glucides essentiels pour notre corps dans les légumes, les fruits, les légumineuses et les tubercules sauf les pommes de terre.

 

On agit :

  • On supprime tous les sucres transformés, de ses habitudes alimentaires, comme les pâtisseries, gâteaux, sodas, sucreries diverses, sucre raffiné etc…
  • On se tourne vers les céréales, excellentes pour notre organisme, en version semi-complète ou complète contenant des fibres qui vont aider à lutter contre les conséquences nocives de la glycémie.
  • On adopte les sucres naturels, comme le sucre de coco, de canne ou encore le miel, le sirop d’érable.
  • On bannit tous les produits industriels, transformés, préparés qui sont riches en sucre… et la Junk Food bien entendu !

il est nécessaire de cuisiner et manger une alimentation saine, naturelle et fraîche renfermant suffisamment de fibres et de vitamines pour garder un taux de glycémie normal.

 

La cosmétique s’en mêle !

 

Certains marques du secteur de la cosmétique, comme SkinCeuticals ou Avène, se sont lancées dans la conception de soins luttant contre l’impact nuisible de la glycation sur la peau. Elles s’engagent à ralentir et limiter les effets du vieillissement cutané occasionné par la consommation de sucre par le biais de produits spécifiques et performants. 

 

Il n’est pas question de se priver du « tout » sucre, ce n’est pas la solution. Mais, il est facile de trouver des alternatives agréables au sucre raffiné, comme le sucre roux, le miel, le sucre de coco qui a de nombreuses vertus, ils n’affecteront ni le corps, ni la peau. Le sucre blanc étant addictif, prenez votre temps et progresser petit à petit pour en déshabituer votre palais.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

Publié dans Beauty, Healthy body

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article