EN AYURVEDA, MARS A JUIN EST LA SAISON KAPHA... ON MODIFIE SES HABITUDES POUR ETRE AU TOP !

Publié le par Christyn

EN AYURVEDA, MARS A JUIN EST LA SAISON KAPHA... ON MODIFIE SES HABITUDES POUR ETRE AU TOP !

En Amérique du Nord et en Europe, on considère que l’année est composée de quatre saisons. Dans certaines parties d’Asie, les populations connaissent jusqu’à 6 saisons. En plus de nos quatre saisons, ils ont une saison des pluies à la fin de l’été, et connaissent deux hivers, un hiver sec et un hiver humide.

 

L’Ayurvéda simplifie les choses en divisant l’année en une séquence dominée par les doshas. Le premier dosha à entrer en déséquilibre est Kapha, avec la fraîcheur et l’humidité du printemps. Le second est Pitta, déséquilibré par la chaleur de l’été. Le troisième est Vata, déséquilibré par les vents froids de l’automne et de l’hiver.

 

D’ailleurs, cette séquence est commune à différents aspects de l’univers : l’année avec les saisons, la journée avec les différentes plages horaires, mais toute notre vie d’une façon plus générale. Le macrocosme et le microcosme sont liés : la nature et le corps font partie d’un tout indissociable.

 

Cette façon de concevoir le monde est l’essence même de l’Ayurvéda, qui explique comment gérer les changements de saisons. Pour cela, il faut équilibrer les trois doshas et cela passe par une routine adaptée en fonction des saison. La première chose à faire est donc de délimiter chaque saison et aujourd’hui, en cette fin de février, nous allons mettre en place la saison Kapha qui commence début mars.

EN AYURVEDA, MARS A JUIN EST LA SAISON KAPHA... ON MODIFIE SES HABITUDES POUR ETRE AU TOP !

L’influence du printemps sur les problèmes de santé est en partie due aux effets de l’hiver. Le dosha Kapha est par nature froid, donc pendant le froid de l’hiver, Kapha s’accumule. Lorsque le temps commence à se réchauffer au printemps, Pitta liquéfie l’accumulation de Kapha qui est ensuite éliminée par le corps.

 

S’il y a un excès Kapha dans l’organisme, cela produit du mucus, qui entraîne à son tour des rhumes, des allergies nasales, des toux, des sinusites, et d’autres symptômes de congestion respiratoire. Toutes ces manifestations sont une aggravation de Kapha. Pour ces raisons, l’Ayurvéda propose une routine pour le printemps qui vise à réduire Kapha.

 

Parmi les rituels de cette routine, il faudra commencer par une alimentation qui apaise Kapha. Ce régime alimentaire met l’accent sur les saveurs amère, piquante et astringente, et réduit les saveurs sucrée, froide, grasse, lourde et salée. De plus, nous devons boire que des boissons chaudes.

 

Nous devons également nous couvrir la tête lorsqu’il pleut ou qu’il y a du vent. Le soleil, qui est chaud et qui assèche, aide à réduire Kapha (qui lui est froid et humide). Faire de l’exercice régulièrement, ce qui réduit également Kapha, est encore plus important au printemps qu’à n’importe quelle autre saison.

 

En résumé, voici les points principaux à mettre en place pour la routine saisonnière « Mars à Juin » :

  • Minimisez la nourriture froide, sucrée, salée, acide, ou grasse, et évitez les boissons froides. Favorisez la nourriture et les boissons chaudes, ainsi que les aliments piquants, astringents et amers.
  • Minimisez le sommeil en journée : les grasses matinées et les siestes augmentent Kapha et font grossir.
  • Faites de l’exercice physique tous les jours.

 

A bientôt

 

Carpe Diem

EN AYURVEDA, MARS A JUIN EST LA SAISON KAPHA... ON MODIFIE SES HABITUDES POUR ETRE AU TOP !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article