LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

Publié le par Christyn

LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

« Le cycle féminin ne se résume pas simplement à « avoir ses règles », à « avoir des sautes d’humeur », ou encore à souffrir, il est beaucoup plus complexe et riche que ça !

 

Avoir conscience de notre cycle, avoir conscience de ce qui se passe dans notre corps, ressentir les énergies qui nous accompagnent et les utiliser à bon escient et concrètement dans notre quotidien, c’est nous permettre de nous reconnecter à notre pleine puissance, nous permettre d’oser briller !

 

Notre cycle féminin est un précieux trésor, aussi bien pour la femme, l’amante, l’amie, la mère que nous sommes. »

 

Il est d’usage de considérer que le cycle de la lune est de 28 jours, et c’est pourquoi on dit que le cycle de la femme est calé sur ce même cycle de la lune parce qu’il a, à peu près, le même nombre de jours. 

 

Ce cycle de la lune, qui régit les menstruations depuis la nuit des temps, pourrait être comparé à une pile.

Ainsi, on imagine que la pleine lune soit une pile ++ et que la nouvelle lune soit une pile --.

Donc, conjointement on considère que dans le cycle féminin, l’ovulation est ++ et le moment des règles une période --.

Par conséquent, si l’ovulation est calée sur la pleine lune, cela veut dire que l’énergie de la femme est ++++ ! Si les règles tombent en même temps que la nouvelle lune, les énergies ambiantes seront de ce fait ----.

On en conclut que si une femme a ses menstruations au moment de la nouvelle lune, elle pourra tendre à être dépressive.

L’idéal est d'avoir ses règles à la pleine lune et l’ovulation à la nouvelle lune, à quelques jours près. 

LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

On part donc sur une base de 28 jours avec 7 jours pour chaque phase.

 

1-/ Le cycle commence au 1er jour des règles, c’est la phase menstruelle mais c’est aussi la phase que l’on appelle la phase de la sorcière.

 

La phase du jour 1 au jour 7 Phase prémenstruelle

C’est le moment de la nouvelle lune. C’est en lien avec la saison hiver, avec l’élément Terre et avec le Nord.

On dit souvent que la boussole indique toujours le nord, c’est une bonne image de se dire que cette sorcière est un peu la boussole intérieure de chaque femme.

 

A cette période l’ovule n’a pas été fécondée, il est mort et l'organisme va devoir l’expulser. Tout ce qui a été préparé dans l’espoir d’accueillir la vie va devoir s’en aller ; le corps doit s’en détacher, que l’on soit en désir d’enfant ou pas. En fait, c’est comme celui-ci était en phase de deuil.

 

C'est pourquoi, les émotions que l’on peut ressentir à ce moment, sont la tristesse, une sorte de fragilité ou la sensation d’être à fleur de peau, on se mettra facilement à pleurer. C’est une énergie qui sera beaucoup plus introspective. Finalement il s’agira de se reconnecter à soi-même, à ses intuitions, à ses rêves.

 

Au niveau physique on se trouvera dans une énergie plus lente ; le corps a besoin de repos, il ressent alors plus de fatigue. Toutefois cette lenteur va faciliter le lâcher prise.

 

Pour que cette ovule puisse s’expulser, le corps s’ouvre, le col s’ouvre, mais pas seulement. On est également dans une ouverture maximale de ses propres connexions. On est en fait dans un état méditatif permanent.

 

Il faut savoir que le sang n’est pas le même que celui qui coule dans les veines, tout simplement parce que c’est l’endomètre qui est expulsé. C’est pour cette raison que l’on peut avoir un sang un peu épais, avec des « fragments ». Rien de plus normal. Des recherches ont prouvées que c’était la substance la plus nutritive qui existe sur la planète. Ce n’est pas étonnant vu à quoi elle devait servir : A permettre la vie.

 

Quand on dit sorcière, on observe deux aspects. La sorcière noire et la sorcière blanche. On établira que la sorcière blanche est le côté positif de cette phase, qui est d’être dans une introspection bienveillante. C’est elle qui va permettre de se reconnecter à soi-même et de transmuter tout ce qui est à l’intérieur de soi.

A contrario, la sorcière noire réagira par un état dépressif, comme on l’évoquait plus haut en étant - - - - .

Avoir cela en tête permet de pouvoir aménager sa journée en conséquence, en prenant en compte le fait que l’on n’est pas dans une période faste. C’est le moment parfait pour prendre soin de soi. Pour être un peu plus dans son cocon : prendre un bain, se détendre, manger léger… Ralentir en fait. C’est vraiment un moment pour soi, c’est important d’en prendre conscience.

 

C’est aussi une période où l’on ressent le besoin d'être plus connectée à la Terre. On aura par exemple plus envie de jardiner, de s’occuper de ses plantes. D'avoir un lien particulier à la Terre ; de s’enraciner en cherchant au plus profond de soi.

 

Au travail, il serait de judicieux pendant cette phase

  • d’alléger son emploi du temps au maximum, dans la mesure du possible.
  • de ne pas faire de réseautage, ce n’est pas du tout le moment, on oublie !
  • d’éviter les rendez-vous importants.
  • d'essayer de déléguer.
  • de ne pas forcer. Plus on va forcer, moins on va y arriver et plus on va stresser. C'est un cercle vicieux.

Ici, le défi sera vraiment, d’accepter cette période si particulière et peu évidente, de s’arrêter physiquement, de prendre du temps pour soi, d’essayer aussi d’apprécier cette période au maximum et de planifier dans notre agenda des temps d’indisponibilité, des plages « Néant ».

LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

La phase du jour 7 au jour 14 Phase pré-ovulatoire

C'est la phase de la jeune fille ou on peut aussi l’appeler la phase de la vierge.

Là, on revit ! Cette phase est associée à la lune croissante, au printemps, à l’élément Air, à l’Est.

A l’image du printemps, en fait on bourgeonne ! On éclot ! Tout commence à revivre en soi. Toutes les énergies remontent de la Terre. Attention, cela peut déborder !

 

La muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus multiplie son drapé pour préparer l’arrivée éventuelle d’un bébé. Toutes les cellules se manifestent, tout vibre à l’intérieur du corps, pour aller faire de nouvelles rencontres. La nature est bien faite !

 

On a envie de sortir, on a envie de rencontrer de nouvelles personnes. Il y a une sorte de joie particulière en nous, un peu comme lorsque que l'on était pré-adolescent, cette pré-adolescence où tout commence à s’éveiller, c’est un peu le même principe.

On ressent une énergie spéciale, quelque chose pétille. Les projets jaillissent dans tous les sens, les idées foisonnent. On peut éprouver de l’impatience aussi, c’est le contre-coup. On perçoit le sentiment que tout est possible, la confiance en soi est un peu plus présente. C’est une phase assez dynamique où on est relié à notre enfant intérieur et où on a besoin de liberté, de jouer, de s’amuser. Tout reprend vie.

 

Il est aussi intéressant de savoir qu’au niveau sexuel, les phases ont aussi des effets différents sur la libido. Pendant cette phase de la jeune fille, la sexualité sera fraîche, ce sera du plaisir, de la joie, il y aura beaucoup d’envie. On sera dans l’exploration, le jeu.  La quête, la recherche d’explorer de nouvelles choses.

 

C’est la bonne période  pour poser des actions en prévision du mois à venir. Planifier le travail, faire les comptes… il est inutile par contre de les faire la semaine qui précède (phase de la sorcière), on y passera 2 h alors que finalement 3 jours plus tard, en 1 h ce sera fait !

Ici, on a un esprit plus logique, beaucoup plus analytique, on abat énormément de travail, on rattrape le retard accumulé lorsque l’on n’était pas au top. On formalise les objectifs à long terme, on se concentre aisément sur tout travail méthodique.

 

On peut pratiquer une activité physique, un sport. C’est très bénéfique pour toute cette énergie présente. On a également peut-être envie de dormir moins.

 

La difficulté sera de garder les pieds sur terre. Il faut juste arriver à mesurer son énergie.

Utiliser l’enthousiasme pour motiver plutôt que pour tyranniser.

Accepter que tout n’aille pas aussi vite qu’on le souhaite. Il faut comprendre que les autres ne sont pas forcément dans cette même dynamique.

 

Il faut également savoir que ce n’est pas la période la plus empathique. Gardez à l’esprit que les autres ont aussi des sentiments et qu’il est nécessaire d'accepter de n’être pas dans les mêmes énergies et ressentis.

 

Ce sera le bon moment pour mettre en place de nouvelles choses dans son quotidien. Absolument pas dans la phase de la sorcière, on n’en a pas l’énergie et on va déprimer si on ne réussit pas à les mettre en place. On attend donc cette phase de la jeune fille pour pouvoir les appliquer.

C’est parfois une bonne initiative, quand on n’arrive pas à mettre en place des choses dans notre vie, de regarder là où on en est dans son cycle.

LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

La phase du jour 14 au jour 21 Phase ovulatoire

C’est la phase de la mère. L’énergie de la pleine lune. L’été. L’élément Eau. Le Sud. C’est une phase de maturation.

 

Le col de l’utérus s’entrouvre pour maximiser les chances de grossesse. La tension dans l’ovaire est extrême et précède son expulsion. Il y a certaines femmes, le jour de l’ovulation, qui peuvent sentir cette tension au niveau de l’ovaire, qui se caractérise par une douleur identique à celle d'une crampe de règles.

 

Avant l’expulsion de l’ovule, le corps subit une chute de tonus musculaire. On peut alors ressentir des frissons, avoir une fatigue soudaine qui ne s’explique pas, comme si l’énergie était centrée ailleurs, et effectivement c’est ce qui se passe, toute l’énergie est canalisée par l’expulsion de l’ovule. C’est pourquoi, on se sent en forme puis d'un seul coup, on ne sait pas pourquoi, on éprouve une douleur fulgurante et pendant 1 h, c’est le black-out ! Certaines femmes arrivent même à sentir de quel côté elles ovulent. On peut ovuler que d’un seul côté et du même côté plusieurs cycles d’affilée. Ce n’est obligé pas que cela change. Il est aussi possible d’ovuler 2 fois.

 

Sachez pour info que l’ovule a une durée de vie de 24 h.

 

Au point de vue sexuel, on vivra une sexualité vraiment tournée vers l’autre. On est tout amour. On est dans le don : s’offrir à l’autre. Ce sont ces sentiments qui domineront. Ce n’est pas que l’on ne pense pas à son propre plaisir, c’est juste que l’on a envie de donner énormément.

 

Au niveau des énergies, c’est l’été, c’est le temps des éclosions. On est beaucoup dans l’empathie, dans l’altruisme, dans la communication efficace. On apprécie la vie, la vie est belle ! 

 

Il y a beaucoup de patience, de douceur, on est tourné vers les autres. On a moins le désir de sortir, mais on a toujours envie de voir du monde mais uniquement des personnes que l’on aime et que l’on apprécie, et surtout, envie de recevoir chez soi. On éprouve le besoin d’avoir un cocon accueillant, un peu comme lorsqu'on prépare une grossesse. Ce sont ces énergies-là qui ressortent.

Même si on n’est pas dans un désir d’enfant c’est ainsi que cela se passe en interne. C'est pourquoi, on est tout de même dans une énergie d'enfantement, qui se manifeste par la création de projets. On génère des "bébés" idées, c’est une période où on est en train de maturer des projets, des concepts.

 

C'est une phase de beaucoup d’écoute envers les autres. Cependant, il va falloir faire attention à continuer à s’écouter quand même soi-même. C'est le revers de la médaille, on a tendance à s’oublier un peu dans cette phase de la mère.

 

On va avoir besoin d' exprimer énormément ses émotions. On va avoir envie de s'exprimer absolument… ce sera toujours bien d’avoir une oreille amicale féminine à qui parler à ce moment du cycle ;  la famille n’ayant pas toujours le désir de se rendre disponible, il faut avouer que l'on n’est pas toujours dans de bonnes dispositions !

C’est aussi le moment d'avoir des discussion beaucoup plus profondes où on va solliciter les sentiments d'autrui. 

 

Besoin aussi de se reconnecter à sa lignée : sa maman, ses grands-mères, être proches de ses enfants, ou de la lignée des femmes en général, d'être dans la sororité... s’entourer de femmes tout simplement. 

 

Ce n'était pas le cas dans les précédentes phases mais désormais c’est le bon moment pour fixer des rendez-vous, surtout des rendez-vous importants. On est complètement en confiance, on est difficilement déstabilisée et déstabilisable. 

C’est aussi le bon moment pour entretenir son réseau, des conversations, des liens. Faire des réunions, évaluer le personnel. Tout en ayant une certaine bienveillance.

 

Egalement on n'hésite pas à présenter les idées qui avaient germé auparavant. Ici elles maturent, on a envie de les partager, cela peut être la bonne période.

 

Dans cette phase, on est beaucoup tournée vers les autres. On fait attention à ne pas abandonner ses propres besoins., à veiller à développer l’estime de soi indépendamment des autres.

 

Il ne faut pas trop se surcharger non plus, car étant tournée vers les autres, on aura tendance à beaucoup dire « oui », à accepter trop de choses. Ce n’est pas le moment de se charger émotionnellement ou en responsabilités.

 

 

LES 4 PHASES MECONNUES DU CYCLE FEMININ

La dernière phase du cycle jour 21 au jour 28 Phase prémenstruelle

C’est la phase de l’enchanteresse. L’énergie de la lune décroissante. L’automne. L’élément Feu. La direction est l’Ouest.

 

Dans le corps, l’ovule s'est déplacé vers l’utérus et son cheminement dure entre 5 à 7 jours. Soit il est fécondé et ainsi se transforme, soit il meurt et on a les énergies en conséquence. Il faut savoir que durant les quelques jours que durent cette phase, en cas de prise de sang pour connaître si on est enceinte, c’est le seul moment où il est impossible d'en avoir la certitude. C'est pourquoi, l'énergie qui est en nous fait que l’on est dans une phase de doute. On ne sait pas ! C’est une énergie très duelle, les deux faces de la médaille en même temps. C’est souvent une phase pouvant s’avérer la pire pour les femmes.

 

D’un point de vue positif et sexuel c’est une phase qui verra apparaître la femme sauvage qui dort en soi. On arrivera à voir surgir cette femme, si on est dans une énergie assez créatrice et dans une énergie positive. Si on est dans une énergie effectivement plus destructrice, on n’aura pas envie de s'y soumettre. On ne sera plus dans cette phase liée aux fantasmes de la jeune fille et à l’exploration, mais plutôt dans un domaine plus sensuel, en lien avec les sens. Un rapport au corps et à la sensitivité. 

 

Il faut avoir en tête notre propre plaisir. Précédemment on était plus dans le don à l’autre, ici on se retrouve un petit peu. L’image de l’enchanteresse est une image de femme mystérieuse.

 

C’est une phase où l'on a beaucoup d’énergies mais ce sont des énergies à double tranchant, à la fois des énergies très créatrices mais aussi très destructrices. Cela dépendra comment on accueille ces énergies et qu’est-ce que l’on va en faire. Ces énergies arrivent en automne et il ne faut pas oublier que l’automne est la période des récoltes, donc si on vit bien cette phase, cela peut nous apporter de beaux cadeaux. C’est ainsi qu’il faut le voir ! notre "idée bébé" à ce moment-là va éclore,  va naître et va pouvoir être mise en action.

 

C’est une phase difficile car on peut être tiraillée, irritable, irritante, à fleur de peau, on pleure aisément… la moindre étincelle va s’enflammer. Mais à partir du moment où on en a conscience, on peut faire le nécessaire pour transmuter cette énergie en positivité. Pour certaines, ce sera à travers le sport, cependant on ne se fixe pas d’objectifs, on fait juste du sport pour décharger. Faire de l’exercice pour évacuer le stress et non pas pour se fixer des objectifs Ce n’est pas le moment d’atteindre un but quelconque, on ne va pas y arriver, étant donné que l'on est dans une énergie très présente mais en même temps on commence à préparer la phase de la sorcière et cette même énergie diminura… C'est un entre-deux et on ne sait pas trop sur quel pied danser, c’est exactement ce qui se passe en interne. 

 

Cette énergie nous procure des sensations difficiles, on s’auto-énerve. On est insupportable pour les autres, on peut être insupportable pour soi-même. Il faut arriver à gérer cette phase et ses ressentis. Ce n’est pas toujours évident.

 

Certaines femmes vont essayer d’extérioriser leurs émotions par la peinture, d’autres en allant courir, d’autres vont méditer si elles y arrivent où alors faire du rangement, le ménage, c’est la phase idéale pour ça ! Si durant les phases précédentes on n’a pas envie de prendre soin de notre chez nous, c’est tout à fait normal. On n’oublie pas que l’on a cette semaine de l'enchanteresse pour le faire. Ici on sera hyper efficace. Cela va nous permettre de classer aussi ce qui est dans notre tête. 

 

Plus on arrive vers la phase de la sorcière, plus notre énergie va diminuer et plus on sera dans un côté plus spirituel. On sera tout doucement dans une phase un peu plus introspective et être amenée sur ce terrain. C’est une phase dans laquelle on va pouvoir faire des rituels, si ça nous parle, être plus dans les prières, la méditation, se reconnecter à quelque chose d’un peu plus haut que soi.

 

Cette connexion a l’inconscient peut être très intense aussi. La phase des rêves peut s'avérer très riche à ce moment-là, il est possible durant cette phase de se souvenir de ses rêves le matin, alors que dans une autre phase ce sera sans doute plus difficile. Il peut s’agir de rêves plus intenses, plus difficiles.

 

En fait on est émotionnellement plus fragile mais notre corps aussi. Nos seins peuvent être plus sensibles, c’est comme notre sensibilité et nos émotions : à fleur de peau.

 

Au travail, on évitera les débats. Ils sont compliqués dans cette phase. On va avoir absolument envie d’avoir raison, l’empathie est encore un peu compliquée. Il vaut mieux s'abstenir, ça tourne vite au conflit. On a un esprit très critique pendant cette période mais on doit mettre celui-ci au service de projets qui ont besoin d’être analysés honnêtement. Surtout on évite de critiquer autrui : soi-même et les autres. Il faut se fiche la paix pendant cette phase. C’est une phase où on peut aussi se connecter aux émotions que nos objectifs vont nous procurer plutôt que sur un résultat. C'est à dire analyser et étudier nos dossiers, nos projets plutôt d’un point de vue émotionnel que d’un point de vue stratégique.

 

Être flexible. Se dire que si on n’y arrive pas là maintenant, ce n’est pas grave, c’est normal. on met de côté et on passe à autre chose et peut-être qu’on y reviendra plus tard. Il ne faut pas se juger.

 

On peut aussi avoir des idées un peu fulgurantes durant cette période, un peu instinctives. Le but n’est pas forcément de les suivre tout de suite mais au moins de les noter afin d'éventuellement les développer un peu plus tard.

 

C’est aussi faire le bilan du mois qui vient de s’écouler car notre cycle se termine. Prendre un temps juste pour nous et se demander ce qui a marché ? et ce qui n’a pas marché ? Que ce soit professionnel, personnel, émotionnel, physique. C'est le moment de lâcher ce qui ne marche pas…  pour préparer la phase suivante qui permettra de l’évacuer, de la nettoyer. Tout se prépare jour après jour, ce n’est pas du tac o tac, c’est plus subtil.

 

Tout est logique ! l’univers, la nature est hyper bien faite et notre corps nous prépare à tout. Tout fait écho, on fait partie d’un tout et notre cycle nous l’apprend, c’est un outil de développement personnel assez puissant. Il faut aussi accepter que l’on repasse par là tous les mois… Chaque mois, toutes ces phases nous traversent. C'est pourquoi, si quelque chose ne marche pas ce mois-ci, ce n’est pas grave puisque de toute façon on va pouvoir l'envisager à nouveau le mois suivant. Là où les hommes vont mettre plus de temps dans le changement, on a une flexibilité  et une adaptabilité plus marquées.

 

Tout ce qui est dit ici doit être transmis aux hommes de notre entourage pour leur expliquer ce processus si particulier, afin qu'ils nous comprennent et se sentent moins démunis face aux différentes émotions qui nous traversent durant notre cycle.

Une astuce pour leur parler, car cela peut ne pas les passionner, est de passer par la sexualité. Tout simplement parce que c’est quelque chose qui concerne le couple. Il faut toujours attendre la phase d’ovulation pour avoir les discussions compliquées, ce sont vraiment des discussions cœur à cœur. C’est ainsi plus facile. Ne surtout pas les provoquer durant la phase de l’enchanteresse !

 

Carpe Diem

 

Publié dans Others, Healthy body

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article