RANGER, TRIER... UN ACTE BIENFAISANT

Publié le par Christyn

RANGER, TRIER... UN ACTE BIENFAISANT
Ranger et trier sa maison permet de "respirer". Acte bienveillant et bénéfique en soi, tout autant qu'écologique, il a aussi pour vertu de nous procurer un sentiment de légèreté et de liberté.
 
L'idée ici n'est pas de vivre en quasi austérité tel un moine avec 2 objets, 1 lit et 3 couverts. Avoir beaucoup de meubles et d'objets ne constitue pas un problème tant que l'on se sent bien dans son intérieur. Cependant lorsqu'on constate des blocages dans sa vie, il est alors intéressant de regarder dans ses armoires et l'agencement de sa maison afin de vérifier qu'ils ne représentent pas un poids. 
On accumule, on accumule... souvent s'en se rendre compte qu'une chose s'ajoute à une autre et ainsi de suite. Il y a ce que l'on nous a offert et il y a ce que l'on achète, parfois de façon impulsive. 
La nature humaine a horreur du vide, mais l'accumulation est un symptôme, les causes sont profondes et touchent aux émotions de chacun. Nous accumulons par peur d'oublier (l'objet est relié au souvenir d'un événement, d'une personne) ou parce que ça nous sécurise et nous protège de l'extérieur. 
 
Ce qui nous fatigue n'est pas de ranger en fait, c'est le désordre !
Mais il est vrai que ranger demande un effort physique, mais aussi mental et émotionnel car nous nous attaquons à la source de ce qui nous pèse. Nous n'avons aucun problème à débarrasser la table mais faire le tri dans une armoire remplie d'objets liés à des proches parfois disparus, c'est autre chose.
RANGER, TRIER... UN ACTE BIENFAISANT
Trier nous permet de gagner déjà en espace. Ensuite, nous respirons et nous nous sentons libérés, moins oppressés. ça n'est pas l'objet "qui nous possède" mais nous qui choisissons de le garder ou non. En s'adonnant régulièrement au tri et au rangement, nous gagnons en énergie, en vitalité. ça éclaircit les idées et booste l'estime de soi. 
 
Ranger, c'est difficile lorsque l'on a du mal à monter l'escalier et à porter des choses lourdes. Dans ce cas, demander de l'aide n'est pas inutile mais on reste partie prenante dans le rangement. 
Si un objet rappelle un ami disparu et qu'on y tient particulièrement, il est normal d'avoir envie de le conserver. On prévient ses proches qui ne sont pas dans le même affect afin qu'ils ne s'en débarrassent pas.
RANGER, TRIER... UN ACTE BIENFAISANT
5 CONSEILS POUR "ECLAICIR SON HORIZON" CHEZ SOI
 
1-/ REGARDER CHAQUE PIECE D'UN OEIL NEUF.
ça permet de juger de l'encombrement. Pour mieux s'en rendre compte, prendre des photos. Il est aussi possible de demander son avis à une personne qui vous connaît bien et osera vous dire les choses sans détour. 
 
2-/ DETERMINER CE QUI FAIT "REAGIR".
Se poser la question suivante : qu'est ce que je n'aime pas à chaque fois que je rentre dans cette pièce ? Sa couleur, son désordre, la porte qui grince, un meuble bancal ? ça provoque des microtensions qui, à force, vous épuisent.
 
3-/ SE DONNER DES OBJECTIFS COURTS.
Ne dites pas "demain, je range toute la journée". Vous vous découragerez d'avance. Commencez par un tiroir, une armoire de petite taille (genre armoire à pharmacie), le réfrigérateur. Passer 20 mn à 1 h max. Admirez le résultat de votre travail ! Vous n'aurez qu'une seule envie : vous y remettre !
 
4-/ COMMENCER PAR LE CENTRE.
Si votre intérieur est très encombré, fluidifiez le centre de la maison (vous pouvez vous aider en traçant deux diagonales sur un plan simple que vous aurez réalisé, vous trouverez ainsi le centre). Puis dégagez les lieux de passage - l'entrée, derrière les portes, les couloirs - afin que la maison respire.
 
5-/ VISUALISER LE RESULTAT ACCOMPLI.
Avant de commencer, pour vous motiver, imaginez le résultat de votre rangement. Ce que vous pourrez faire une fois cette place gagnée, ce meuble réparé ou le mur repeint. Ressentez l'apaisement, la joie, le plaisir que ça va vous procurer.
 
Les mois de crise sanitaire que nous venons de vivre, les divers confinements subis nous ont fait (re)découvrir nos lieux d'habitation. Le besoin de s'y sentir bien s'est révélé fondamental et trier, ranger, réparer, rénover est devenu alors la préoccupation principale de beaucoup d'entre nous. 
 
Carpe Diem
Avec toute ma ferveur
Christine 
 
 
 
 
 
 

Publié dans Lifestyle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article