LE BOUILLON D'OS, LE REMEDE D'UNE BONNE SANTE

Publié le par Christine

Bien connu en Ayurvéda pour ses valeurs nutritives et ses immenses bienfaits sur la santé, le bouillon d’os est quasiment méconnu aujourd’hui. Très peu de gens ont déjà « expérimenté » ses vertus et la grande majorité ignore à quoi ressemble ce plat riche en qualités, même s’il commence à retrouver tout doucement ses lettres de noblesse.
 
Le bouillon d’os est un aliment qui fournit plusieurs nutriments, et est souvent utilisé dans les plans alimentaires thérapeutiques ou de guérison recommandés par l’Ayurvéda. D’autres pratiques de santé naturelle le préconisent fortement également.
 

 

Donc, nous avons ici un allié fantastique contre certains troubles ou maladies comme par exemple, la porosité intestinale, la maladie cœliaque, et d’autres maladies auto-immunes, la grippe, les rhumes, les infections saisonnières, les troubles articulaires et musculaires… Il est une aide précieuse dans les domaines de la fertilité, de la grossesse et de l'allaitement.
Rien qu’à voir la photo, on sent l’odeur qui envahit la cuisine, mêlant celle puissante du bœuf, au piquant des oignons et de l’ail (optionnels), qu’adoucissent délicieusement les fumets des carottes et du thym (optionnels aussi).
Le bouillon a l’air tranquille sur son feu doux ? C’est un leurre !
 
Sans qu’on s’en rende compte, son effluve étend maintenant son territoire jusqu’à couvrir de buée toutes les vitres de la cuisine !
 
Le bouillon prend possession de l’espace…et du temps !
 
Car la cuisson va durer des heures…dix, quinze…Certaines recettes affirment qu’on peut monter jusqu’à…cinquante !
C’est lui, le « maître des horloges »…un vrai seigneur de la nutrition !
Mais jugez plutôt :
  • L’os fournit des minéraux comme le calcium et le phosphore, le sodium, le magnésium, le potassium, le soufre et le silicium.
  • La moelle osseuse apporte la vitamine A, la vitamine K2, des oméga-3, des oméga-6 et des minéraux comme le fer, le zinc, le sélénium et le manganèse.
  • Le tissu conjonctif (cartilage, peau) fournit de la glucosamine et de la chondroïtine, pour lutter contre l’arthrite et les douleurs articulaires.
 
Par ailleurs, les os, la moelle et le tissu conjonctif sont en grande partie constitués de collagène, qui a une très forte concentration en glycine (un précieux acide aminé).
 
C’est pourquoi, comme je vous le laissais entendre en préambule, félicitons-nous, que le bouillon d’os, un temps remisé au rang des vieilleries de grand-mère, revienne furieusement à la mode !
 
Les chroniqueurs gastronomiques l’adulent. Aux Etats-Unis, de New-York jusqu’à la côte ouest, des Bones Broth Bars - Bars à bouillon d’os - ouvrent à tour de bras.
 
Il paraît même qu’à Portland, à l’angle du 115 Northeast et de la 6ème avenue, on se bouscule dès le petit matin « pour s’avaler un bouillon, une vraie potion magique à 5 dollars, à base de carcasses de poulet, de bœuf, de dinde, de porc ou de bison, élevés en plein air dans des fermes de l’Oregon et nourris sans antibiotique ni OGM ».
 
C’est la folie du bouillon d’os !
Alors mode ou pas mode, peu importe, on retiendra surtout la pertinence de ce retour aux fondamentaux de la nutrition, avec des vertus du collagène et de la glycine qui ont été réaffirmées par les toutes dernières études scientifiques :
Nota : je vous mets un glossaire des termes techniques ci-dessous.
 
  • À la dose de 3 gr avant le coucher, la glycine améliore la qualité du sommeil et diminue, chez des individus en déficit de sommeil la fatigue significative pendant la journée suivante comparativement au placebo.
  • La glycine améliore la concentration, la réactivité et la mémoire. Ces effets pourraient être la conséquence d’une stimulation de l’hormone de croissance par la glycine chez l’homme.
  • La glycine accélère les gains de masse musculaire, notamment chez les personnes âgées.
  • La supplémentation chez des personnes âgées (60 – 75 ans) a montré la capacité de la glycine à restaurer intégralement les niveaux de glutathion, un puissant antioxydant qui permet de stopper les radicaux libres et favorise l’adaptation au stress.
  • En permettant la synthèse du collagène, la glycine est un antivieillissement efficace qui retarde l’apparition des rides, contribue à des os solides, à des articulations fortes et à des artères souples. Une étude espagnole sur plus de 600 personnes a constaté qu’une supplémentation en glycine atténuait les symptômes de l’arthrose et accélérait la guérison de toutes les blessures des tissus conjonctifs (articulations, tendons, etc.).
  • Enfin, la glycine pourrait améliorer la sensibilité à l’insuline et ainsi, diminuer le stockage de la graisse au niveau abdominal.
On ne peut donc que se réjouir de ce retour en grâce du bouillon d’os car, il faut le dire aussi, les carences actuelles en glycine sont béantes :
« Pour couvrir tous les besoins métaboliques et en particulier la synthèse du collagène, environ 10 g de glycine supplémentaire sont nécessaires chaque jour pour un adulte de 70 kilos. Une supplémentation est nécessaire pour garantir un métabolisme sain et optimal », écrivent les chercheurs.
 
A leurs yeux, la consommation régulière de bouillon d’os ne couvre pas l’intégralité de ces carences, mais ils soulignent que c’est un excellent début.
 
En supplémentation, ces experts recommandent de privilégier la forme de L-glycine en poudre (entre 5 et 15 grammes par jour selon votre poids, à prendre impérativement au cours d’un repas (pour être absorbée) plutôt que du collagène en complément alimentaire.
 
La raison est que le collagène vendu en complément est fabriqué à partir des déchets de l’industrie de la viande : c’est donc le pire de ce qu’on peut trouver dans un abattoir industriel…il est évidemment en première ligne en cas de problème sanitaire (prions, vache folle, etc.).

Et c’est hélas exactement la même chose avec le collagène de poisson, qui provient des déchets des élevages intensifs de poissons.
 
Je signale, au sujet du collagène, une étude particulièrement intéressante si vous avez…de la cellulite. Des chercheurs viennent en effet de découvrir que le collagène chez des femmes âgées de 25 à 50 ans améliorait la texture de la peau et réduirait « l’effet peau d’orange de 11% ».
LE BOUILLON D'OS, LE REMEDE D'UNE BONNE SANTE
Pour préparer un bouillon d’os, vous trouverez sur Internet des dizaines de recettes, mais je vous signale au cas où, celle de la nutritionniste suisse Amy Webster que j’ai trouvée particulièrement bien détaillée, avec des photos qui donnent l’eau à la bouche !
(https://www.simplementcru.ch/le-bouillon-dos/)
 
Sachez toutefois que plus votre bouillon est riche en collagène et a un aspect gélatineux, plus il sera bénéfique.

Vous pouvez tout simplement le boire à la tasse, dans un bol. Ou bien intégrer certaines quantités de bouillon d’os dans une soupe, ou dans une sauce, un ragoût, une purée… pour en profiter au maximum.

Non seulement, le bouillon d’os est un concentré de bienfaits, intéressant pour de nombreux problèmes de santé mais il est à portée de toutes les bourses car très économique. il suffit de récupérer des os que l’on ne consomme pas, par exemple après avoir mangé un poulet ou une poule. Il est également possible de demander au boucher s’il a des carcasses ou des os à moelle. La plupart du temps, elles sont gratuites.
Régalez-vous en prenant soin de votre santé…et bon bouillon !
 
Et n’oubliez pas : Le GRAS c’est la vie !
 
Carpe Diem
 
Avec Amour
Christine

COLLAGENELe collagène est une protéine de structure. En fait, c’est la plus commune, elle représente entre 25 à 35% de la teneur totale en protéines de l’organisme. Le collagène est probablement le nutriment le plus réputé pour les personnes souffrant d’arthrite, arthroses ou autres problèmes articulaires ou troubles tendineux.
Le collagène nourrit également le système squelettique ainsi que la peau et les cheveux. Il peut aider à garder une peau jeune en augmentant l’élasticité de la peau, et renforcer les cheveux et les ongles.
Non seulement, le collagène favorise une muqueuse de l’estomac en bonne santé et de quantités adéquates d’acide gastrique, conduisant à une meilleure digestion.
Toutes les cellules du corps et les tissus ont besoin de réparations et de renouvellement permanent par division cellulaire. Pour ces raisons, le besoin de collagène par l’organisme est assez élevé. Le bouillon d’os permet d’accélérer la guérison et la résolution des blessures internes, car c’est une excellente source de constituants de collagène.
 
GLYCINEUn des nutriments qui vient de la gélatine est la glycine, un acide aminé non essentiel qui ne se trouve pas dans beaucoup d’ autres sources d’aliments. La glycine peut aider à sécréter l’acide gastrique qui contribue à réduire l’incidence de reflux gastrique et d’indigestion.
Elle joue également un rôle en aidant à décomposer les graisses au cours du processus digestif, ce qui est important pour l’ensemble intestinal, du pancréas et de la vésicule biliaire.
Fort de sa haute teneur en glycine, le bouillon d’os est aussi un excellent somnifère. L’acide aminé se diffuse dans le cerveau et diminue la température du corps et inhibe l’activité musculaire, facilitant ainsi le sommeil. Cette action sélective sur les neurotransmetteurs peut aider à réguler le rythme circadien.
 
GLUCOSAMINE Un nutriment qui a été fréquemment utilisé pour réduire les douleurs articulaires, la glucosamine se trouve dans les os et donc, dans le bouillon d’os.
 
GLUTAMINE : Un autre acide aminé qui provient de l’os. La glutamine aide à réparer et à maintenir les parois de l’intestin, en particulier de l’intestin grêle. En tant que tel, il est un élément important pour réparer la perméabilité intestinale, et d’empêcher sa dégradation.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article