LA DANSE DES DOSHAS, SE COMPRENDRE AU QUOTIDIEN

Publié le par Christine

Les 3 doshas biologiques, Vata, Pitta et Kapha sont constamment en mouvement dans le corps. C'est un mouvement cyclique, où tous les doshas montent et prédominent tour à tour. Ils se retirent ensuite, laissant la place au prochain. 

Cette danse a lieu deux fois par jour. 

Kapha prédomine du lever du soleil jusqu'en milieu de matinée, de 6 h à 10 h environ. C'est pendant cette période que Kapha est le plus disponible, comme un poisson à la surface de l'eau, pour ainsi dire, et tout excès de ce dosha est libéré sous la forme d'expectoration (toux, crachements, mouchages).

Puis Pitta se lève, et est particulièrement accessible du milieu de la matinée au début de l'après-midi, autour du pic de chaleur de la journée (de 10 h à 14 h environ). C'est à ce moment-là que nous pouvons dégager l'excès Pitta dans l'urine et la transpiration, et que nous aurons sans doute le plus faim. 

Vata est sur le devant de la scène du début de l'après-midi jusqu'au crépuscule, de 14 h à 18 h environ.

Puis le cycle recommence, avec Kapha en force de 18 h à 22 h, Pitta de 22 h à 2 h du matin et Vata de 2 h à 6 h, juste avant l'aube. 

LA DANSE DES DOSHAS, SE COMPRENDRE AU QUOTIDIEN

De nombreuses routines ayurvédiques sont conçues autour de cette danse.

Il est important de comprendre que les 3 doshas ont une fonction médiatrice entre les tissus et organes essentiels de notre corps et nos déchets corporels. Donc par exemple, le processus naturel du corps vise à faire bouger les déchets en interne - urine, transpiration, selles - (fonction de Vata) juste avant l'aube, et de libérer tout excès, toute lourdeur, en allant à la selle et en urinant juste au début de la période Kapha, c'est à dire en général au lever. Si nous sautons cette étape et courons au boulot ou jouer sans éliminer, les déchets commenceront alors à s'accumuler dans le côlon sous la forme d'ama (toxines), obstruant en partie le flux naturel de l'énergie corporelle. Nous avons tendance à avoir plus d'énergie lorsque notre élimination est régulière. Et le corps effectue ses processus avec plus de fluidité.

Les doshas vont et viennent entre les tissus essentiels et les déchets. Les doshas nourrissent les tissus essentiels, les organes leur apportant énergie et stabilité. Si la voie est bloquée, comme cela se voir dans l'exemple ci-dessus, nos tissus ne sont pas aussi bien nourris qu'ils pourraient l'être par la danse quotidienne des doshas. De l'énergie est exprimée dans les déchets, par exemple sous la forme de nutriments non-absorbés dans les selles.

Lorsque la danse se déroule bien, en rythme, les doshas se lèvent au bon moment, nourrissent les tissus et les organes, libèrent les éventuels excès dans les selles, et continuent de danser. 

Kapha renforce et humidifie le corps pendant la période Kapha. Pitta le réchauffe et digère pendant la période Pitta. Vata effectue les mouvements et les transmissions essentiels pendant la période Vata. Evidemment, toutes ces fonctions se font aussi à chaque fraction de seconde. Cependant, un rythme plus vaste se calque sur cette image. Nos corps veulent être en bonne santé et ils ont de superbes systèmes en place pour ce faire. Il faut tout simplement que nous travaillions avec le rythme qui est déjà en place.

Les spécialistes ayurvédiques conseillent souvent de prendre une plante ou un aliment en particulier, ou de suivre un procédé spécifique, à un moment donné. Voilà pourquoi, travailler avec les doshas en leur propre temps, donnera les meilleurs résultats. 

J'en ai constaté une fois un exemple frappant. Un Vaidya - médecin ayurvédique en Inde - conseilla une certaine plante à une femme. Elle prenait déjà cette plante, mais il lui conseillait, à présent, de la prendre à un autre moment. En l'espace de quelques semaines, elle commença à perdre du poids excédentaire qu'elle avait longtemps porté. Ici, il n'y avait que le moment de la prise qui avait changé.

Donc il est conseillé aux types constitutionnels Vata et Pitta de prendre leur petit-déjeuner entre 6 et 10 h, pour se stabiliser, pour profiter du Kapha pendant la période de Kapha. Les types constitutionnels où le Kapha prédomine feraient mieux de ne rien manger à ce moment de la journée et de consommer un repas frais et léger un peu plus tard, s'ils le peuvent, comme par exemple des fruits appropriés ou de la soupe vers 10 h (sauf si vous avez tendance à faire de la rétention d'eau). Le feu digestif est généralement fort pendant la période de Pitta, au milieu de la journée, donc il est habituellement conseillé de prendre le repas le plus consistant à ce moment-là. Puis un repas plus léger (ayant égard pour Vata) est pris au crépuscule. La consommation d'abondants repas tardifs ne fait qu'augmenter Kapha ou ama.

Ce sont quelques exemples, de bienfaits que peuvent nous apporter les doshas lorsque l'on respecte leurs cycles. En termes d'alimentation, d'hygiène de vie, de routines quotidiennes, respecter les périodes doshiques au quotidien  nous apporte légèreté, bien-être, santé et alignement. 

Prenez soin de vous !

Carpe Diem

Avec Amour

Christine

Tu veux un rendez-vous pour apprendre qui tu es ? Je t'invite à te rendre sur mon site www.ayurveda-soins.com pour t'inscrire et bénéficier d'un entretien connexion de 30 mn offert pendant lequel nous pourrons échanger sur ta situation. 

 

Publié dans Good Health, Healthy body

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article